[BRICO ASTRO] – La réalisation de ma table équatoriale – #4

[BRICO ASTRO] – La réalisation de ma table équatoriale – #4

24 juin 2020 0 Par Loan

ARTICLE 4 – L’assemblage

La découpe des pièces finie, nous nous sommes attaqués à l’assemblage.
Nous avons décidé de ne pas utiliser la colle résine époxy comme précisé sur le tutoriel mais de visser en intégrant de la colle « ni clou ni vis » entre les pièces à visser

Pour commencer, il faut fixer le plat en aluminium sur la tranche de chacun des secteurs. On utilise pour cela de la colle et des vis (une à chaque bord du secteur).

Nous avons ensuite fixé les pieds réglables sur la base après avoir déterminé leur emplacement.

Ensuite, nous avons fixé deux équerres au bout de chaque support en utilisant de la colle et des vis.

Il ne restait plus qu’à fixer les supports sur la planche.

Pour cela, on repère l’endroit où l’on veut fixer la planche et on trace l’emplacement des vis (10cm d’espacement). On perce à 45° (sauf pour les vis qui vont tenir les équerres). Il n’y a plus qu’à mettre de la colle, positionner et visser.
Pour s’assurer que rien ne bouge, nous avons fixé la planche avec deux vis temporaires dont nous reboucherons les trous.

On ajoute ensuite les équerres manquantes, toujours avec de la colle et des vis.

On procède de même pour le dernier support secteur et les deux secteurs sur leur base.

Ensuite, on utilise un foret pour grand diamètre pour créer l’emplacement où l’on va fixer les billes de roulement aux emplacements prévus (et confirmés avec la simulation 3D)… et on les fixe !

Il ne reste plus qu’à fixer les roulements… et là c’est plus compliqué de tout bien ajuster. Heureusement que SolidWorks m’a facilité la tâche !
On commence par placer les deux roulements du secteur sud : pour cela, on perce du diamètre intérieur du roulement (ici 10mm) aux endroits prévus (la droite qui passe par l’axe de chacun des deux roulements doit être de niveau !). On utilise ensuite une tige filetée que l’on coupe à la bonne longueur pour pouvoir fixer cette dernière au support avec des boulons et rondelles et avoir un roulement suffisamment éloigné du support pour venir se caler sous le secteur.
Une fois les deux roulements fixés, si l’on place la partie supérieure (plateforme + secteurs), elle tient normalement toute seule (comme s’il n’y avait pas besoin des deux roulements sur le support nord).
En effet, ça peut sembler étrange mais il ne faut pas oublier que la table repose sur 4 billes porteuses… elle est donc suffisamment contrainte pour occuper la position voulue.

La dernière étape consiste à vérifier que l’emplacement théorique des roulements du support nord permet bien le contact entre les roulements et le secteur nord. Si ce n’est pas tout à fait le cas, il suffit de modifier légèrement leur position (en gardant en tête que la ligne imaginaire qui passe par l’axe de chaque roulement doit être de niveau !).

La table est presque finie ! Il reste quelques finitions.
D’ailleurs, si vous vous amusez avec, vous voyez que les billes de roulement creusent le bois. Il faut impérativement placer une plaque métallique de faible épaisseur pour régler le problème.

Normalement, vous devez obtenir quelque chose comme ça :

Vous le voyez… il reste quelques finitions dont : boucher les trous, placer la plaque métallique, placer des petites baguettes de finition sur les endroits écaillés par la coupe, peindre la table (pour la protéger de l’humidité), placer les butées…

Le prochain épisode ne sera donc pas le 5 sur la motorisation, mais un 4 bis consacré aux finitions…
Nous sommes en train de préparer la motorisation… mais chut !

à très vite,
Loan