[BRICO ASTRO] – La réalisation de ma table équatoriale – #2

[BRICO ASTRO] – La réalisation de ma table équatoriale – #2

21 mai 2020 0 Par Loan

ARTICLE 2 – LES PLANS

Nous voilà lancés dans le projet… et pour commencer au mieux une construction il faut évidemment faire des plans !
Comme je l’ai déjà indiqué dans l’article 1, les plans que j’utilise sont ceux fournis par l’excellent site « Table équatoriale pour les nuls ».

Ces derniers sont adaptés à mon télescope, un dobson Orion XT8 (203/1200). En effet, la table ne sera pas forcément la même pour un télescope de taille ou de masse différente (mais attention elle peut l’être ! Le critère déterminant est le centre de masse du télescope. Par exemple, si la table que l’on va construire est suffisamment grande et solide pour supporter un télescope plus gros que le mien elle sera adaptée à ce dernier si son centre de gravité se situe à la même hauteur – avec une tolérance bien-sûr – que celui de mon télescope).

Un (tout petit) peu de théorie

La table équatoriale se compose de 7 pièces :
– le secteur nord
– le secteur sud
– le support nord
– le support sud
– la plateforme
– la base
– des équerres

Après assemblage, on retrouvera en fait deux parties (composées de pièces élémentaires – citées ci-dessus – solidaires les unes des autres).
La première servira de support : elle fera le lien entre le sol et la partie mouvante de la table sur laquelle repose le télescope. Elle est composée de la base, du support nord, sud et de quelques équerres. Comme vous l’avez compris, cette partie est donc la partie fixe de la table.
La deuxième partie que l’on peut identifier est la plateforme mouvante qui supporte le télescope. Elle est composée du secteur nord, sud, de la plateforme et d’équerres.

Pour établir les dimensions des différentes pièces, il faut remplir un tableur Excel (que vous trouverez sur le site dont je fais l’éloge depuis le début de la série).
Pour cela, il est nécessaire de mesurer la hauteur du centre de gravité du télescope (du sol jusqu’au sommet du support du dobson) et le diamètre de la base. Il faut aussi connaître l’épaisseur des planches que vous allez découper et la latitude d’observation. En effet, selon la latitude il faut ajuster l’angle des secteurs et de leur support.
Dans mon cas la hauteur du centre de gravité vaut 55cm environ, le diamètre de la base fait 50cm environ mais j’ai ajouté un peu de marge en considérant qu’elle faisait 52cm et l’épaisseur des planches vaut 2,5cm. Enfin, j’observe à une latitude de 46°. Pas de panique… la latitude pourra être réglée de + ou – 5° grâce aux pieds réglables.

Entrons tout ça dans la moulinette et voyons ce que cela donne :

Entrées et résultats du tableur avec mes valeurs (source : Table équatoriale pour les nuls).

C’est bien tout ça, mais alors ?

Il m’a juste suffit de reporter les résultats sur les plans fournis… et le tour était joué !
J’ai juste choisi de rajouter 20 cm à la longueur de la plateforme pour avoir de la place pour la motorisation.
Guy DAVID (mon grand-père qui va m’aider dans ce projet) a décidé de pimper les plans fournis (et les a de fait rendus plus lisibles).

Voici nos plans :

La prochaine étape est la découpe des pièces… et comme vous vous en doutez… ce sera l’objet d’un prochain article.

à bientôt !