Transformer son smartphone en microscope… c’est possible !

24 juillet 2020 0 Par Loan

Vous rêvez d’avoir un microscope à votre portée pour observer ce qui vous entoure ? J’ai testé pour vous une solution qui vous permettra d’avoir des résultats corrects à moindre coût.

Pour cela, vous avez besoin d’un smartphone, d’un vieux lecteur DVD sur lequel vous récupérerez une petite lentille (voir photo ci-contre), d’une barrette à cheveux, du ruban adhésif, de l’eau et des objets à observer.

La barrette à gauche et la lentille à droite

Il suffit de placer la lentille dans la barrette et de placer le tout sur le capteur photo de votre téléphone. On utilise du ruban adhésif pour maintenir la barrette sur le téléphone.

Vérifiez bien que la lentille soit plaquée sur le capteur et ouvrez l’application photo. Il faut placer le téléphone très près du sujet et faire la mise au point en le reculant ou en l’approchant.

Voici la première observation que j’ai faite (sur du bois) :

On peut ensuite s’amuser à observer d’autres surfaces ou objets… voici quelques exemples ci-dessous mais il en existe d’autres : cheveu(x), carton, peau…

Comme on le voit sur les photos, on parvient à voir les composants des pixels ou même les cellules de l’oignon !

Pour observer l’épiderme d’oignon il faut détacher la peau interne à l’aide d’une pince à épiler puis la poser sur une surface transparente et l’aplatir (on peut s’aider d’un peu d’eau).

Peau d’oignon sur son support transparent

Il est difficile d’obtenir du contraste ou des détails. Pour améliorer l’image on peut éclairer le sujet et/ou envisager d’y étaler un colorant alimentaire.

Pour finir ce petit article je vous propose de réaliser une rapide analyse des photos de l’épiderme d’oignon.

Détermination de la taille d’une cellule

J’utilise pour cela le logiciel « Piximètre ». J’ai préalablement photographié une règle graduée en millimètre avec strictement le même dispositif. De cette manière, même si ce n’est pas parfait, je dispose d’un étalon pour mes photographies.

Étalon (1mm)

J’étalonne donc le logiciel avec la photographie puis je mesure la largeur de plusieurs cellules pour être plus précis.

On obtient 0,5mm de largeur pour 6 cellules soit 83 µm pour une cellule. Les longueurs fluctuent d’une cellule à l’autre. En en choisissant une, on obtient 300 µm.

On pourrait évidemment aller un peu plus loin ou même tenter de prendre de meilleurs clichés… mais la vocation de cet article est de présenter l’astuce. Peut-être que d’ici quelques semaines des articles plus aboutis seront publiés !

Sources et remerciements

  • Pr. Maisonhaute (Sorbonne-Université) pour la lentille et l’idée
  • https://www.canal-u.tv/video/universite_de_bordeaux/21_les_smartphones_voir_des_cellules_avec_son_smartphone.39421